Vous connaissez peut-être Anselm KIEFER, le plus grand artiste allemand contemporain, né le 8 mars 1945 d’un père Officier de la Wehrmacht, célèbre pour la mise en scène grandiose de ses espaces plastiques et symboliques, parfois dédiés à la Kabbale (Le Bris des Vases). (*)

Son thème comporte trop d’indices clignotants de sa mission de témoin en charge de la rédemption de sa génération, pour ne pas juger par vous-mêmes de ce faisceau concordant dans son thème, grâce aux outils dont nous disposons.

Chemin de vie 3 / 21 : Communication, expression, facilité dans le travail (3) avec élévation (21).

4 passages de réalisation :

– 33 ans (1978) / énergie 2 / 11 : dualité – amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations.

– 42 ans (1987) / énergie 9 : don pour autrui, sens de l’humanité et de l’universel,

– 51 ans (1996) / énergie 2 / 11 : dualité – amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations (bis),

– 60 ans (2005) / énergie 4 : travail, construction, limite, karma.

PRENOM (l’âme ):

Anselm : 1 / 19 (ego, affirmation de soi, recherche de l’identité, mais via la renaissance).

Pierre angulaire (jeunesse) : 1° lettre : A : 1 (ego, affirmation de soi),

Dernière Pierre (maturité) et lettre : M : 4 (travail, construction, limite, karma – confirmé).

NOM

KIEFER : 9 : don pour autrui, sens de l’humanité et de l’universel.

En Kabbale, KIEFER : K – PH – R : Khaf – Phé – Resch : כ פ ר , soit combattre pour exprimer le Principe…

Anselm + KIEFER : 1 + 9 = 10 : 1 (ego, affirmation de soi, recherche de l’identité – confirmé),

Chemin de vie : 3 : 1 + 3 = 4 (travail, construction, limite, karma – confirmé),

Domicile (77) : 7 : 4 + 7 = 2 / 11 (dualité – amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations – confirmé).

NB : le maître-nombre 11 est aussi réputé refléter la Force de Dieu.

DEFIS

1° Défi mineur : 5 (énergie, changement, voyage),

2° Défi mineur : 7 (foi, confiance en soi et en Dieu),

Défi majeur : 2 (dualité – amour / amitiés / associations / ruptures – confirmé).

ELAN SPIRITUEL : 7 / 25 (la foi dans la lutte).

MOI INTIME : 3 (Communication, expression).

EXPRESSION : 1 (ego, affirmation de soi – confirmé).

NOMBRE DE VIE : 4 (travail, construction, limite, karma).

INCLUSION

1 2 3 – 2 1 1

4 5 6 – 1 4 1

7 8 9 – 0 0 2

Dettes à suivre :

– 7 (la foi – confirmé)

– 8 (solde dette karmique famille, et collective ? – transformation par la matérialité, par son oeuvre).

SIGNE ASTROLOGIQUE :

POISSONS – Eau – Tribu d’Israël : NATTALI – Pierre du Pectoral : Cornaline.

KABBALE

Programme de l’Ange YABAMIAH – TRANSMUTATION / N° 70 – Lettre hébraïque : Mem מ.

« YABAMIAH est le souffle d’un nouveau départ, soit par un renouveau, soit à partir de quelque chose de totalement original. La prière de ce Nom correspond aux premiers mots du Livre de la Genèse 1,1 : « Au commencement (en-tête, dans le Principe) Dieu créa le Ciel et la Terre. » (…)

Ce Souffle « protège ceux qui veulent se régénérer et rétablir en eux l’harmonie qui a été brisée par la désobéissance d’Adam : harmonie qui s’obtient  en exaltant Dieu et en se purifiant  par les éléments qui composent la nature de l’homme. C’est alors que le sage rentre dans le principe de la création, qu’il récupère ses droits, sa première dignité ; qu’il recommence à être le maître de la nature et qu’il bénéficie de toutes les prérogatives que Dieu lui a donné en le créant. La personne née sous son influence se distinguera par son génie. (…)

Instrument vivant de la Vérité, la personne (concernée) rendra témoignage de la Vérité, par sa manière d’être et de se comporter ; elle sera un exemple vivant.

Le témoignage passif passe, au moment propice, à la phase active sous forme d’une projection de la vérité intérieure dans les institutions vivantes, dans la politique, la justice, le gouvernement, l’ordre, dans tout ce qui constitue le fondement de la société (cf. lettre Mem).

Ceux qui sont influencés par Yabamiah sculpteront dans la pierre brute des concepts spirituels fortement enracinés, et pourront le faire même dans le domaine de l’architecture et de la sculpture, si des qualités artistiques sont présentes dans leurs thèmes. (…) Dans une autre étude (…), nous disions : « Nous sommes arrivés au légendaire royaume de Yabamiah, le Génie qui ressuscite les morts, celui qui commence l’heure finale (…)

Dans la combinaison des lettres (de cet Ange) nous voyons le processus de cette résurrection : Le Mem, en 3° position dans le nom (de l’Ange), n’est pas ici la matière corrompue qui a atteint son dernier échelon, mais un fils (…) des énergies primordiales cristallisées, converties dans un large sein dont parlent les mythologues, dans lequel on peut absorber le lait de la pure spiritualité.(…) Ce Mem ne peut mourir parce qu’il est conservé par l’essence vivifiante, de sorte quand Yabamiah agit, tout s’éveille avec un élan renouvelé, faisant de lui cette force qui ressuscite les morts. »

 © Les Anges de KABALEB – Ed. BUSSIERE

Chagall1

« 70. Alchimie : à travers cette alchimie qui transforme le plomb en or, Yabamiah nous fait comprendre que l’or dont il est question est un or spirituel. Dans la tradition cabalistique, c’est cet ange qui est charger d’orienter les premiers pas des défunts dans l’au-delà, en fonction de leur vie terrestre et de leur évolution acquise lors de celle-ci. En clair, il nous parle de quitter un corps physique, matériel, lourd, dense (le plomb), afin d’habiter un corps plus lumineux, éthéré, spirituel (l’or). Il nos aide à préparer des conditions d’habitabilité pour des forces créatrices élevées.

Pour cela, il faudra apprendre à se purifier de nos mauvais penchants, afin de se régénérer et de rétablir l’harmonie qui a été brisée. (*) En fonction de nos tendances, lors du Grand Départ pour l’autre vie, Yabamiah nous emmènera directement à la Porte du Monde qui sera en relation avec notre état vibratoire. Il nous faudra prendre conscience qu’il faut transformer nos pensées matérialistes en pensées philosophiques ou spirituelles, afin de voir les choses d’une manière plus élevée et évoluée. »

© Les 72 Anges de la Kabbale par la Numérologie de Chantal EMERY – Ed. Trajectoire.

584px Tree of life hebrew.svg

Sentier Séphirothique : YESOD – NETZAH

Equilibrer les forces de l’inconscient et de la sexualité par la création.

SEKHEL MOUGSHAM – Conscience physique :

« ELOHIM les bénit… »

Ce sentier est appelé ainsi parce qu’il représente l’élévation de tout ce qui devient physique à travers le système de toutes les sphères.

A travers la lettre Tsadé צ, c’est le mot « Tsédaka » (charité) qui se manifeste. Ce sentier appelle à la réalisation de la notion de « charité » qui, en quelque sorte, est une intervention immédiate de la Justice. La charité est un équilibre que l’on établit autour de soi ; la qualité avec laquelle on le fait montre l’équilibre qui sera réalisé dans notre conscience supérieure.

 (Source : Georges LAHY VIRYA)

Lame de Tarot : XXVIII – L’ETOILE

Degré de Kabbale angélique :

« Révèle que diadème de la force de Tiphéreth relie une chose à l’autre par une seule puissance. Et béni soit-Il pour cela. Allusion au dernier attribut contenant la totalité et l’agrégeant (Malkhouth). Il s’exprime et forme 5 puissances enseignant que tout est contenu dans le Yod י » (= présence du Centre réalisé dans la matière).

TORAH

Sections VAYAKHEL – « Convoqua » et PIQOUDE – « Distribution » / EXODE.

En relation avec le Sacré : le Temple (réalisation du Tabernacle et des objets sacerdotaux), et le Shabbath.

Soit une responsabilité potentielle avec le service au Divin = reconstruire le Temple en soi, ou par son oeuvre alchimique et transmutatoire, dans la rédemption, au bénéfice de la conscience collective, et en traversant l’Exil.

Bravo l’Artiste, « convoqué pour la divine distribution ! »

Publicités