CODE ADN LE NOUVEL, UNE TRIBULATION CELTO-HEBRAÏCO-ASIATIQUE

Photo supra : Jean & Micheline LE NOUVEL, Royan (17)

« L’Eternel a placé un Code en Yaacov et institué une voie en Israël. » (Ps. 78,5)

« Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais la racine qui te porte. » ( Saint Paul, Epître aux Romains, 11-18)

« La porte est est dedans » Abbé GILLARD, Eglise du Graal, Tréhorenteuc (56) – Brocéliande.

A. TESTS ADN : IGENEA (SUISSE) / FAMILY TREE DNA (GENE BY GENE – USA)
VS MY HERITAGE (ISRAEL)

INTRODUCTION : Quête de Dieu, quête de l’âme, et/ou quête cachée de l’ADN ?

La Quête de l’origine s’inscrit au coeur de nos vies le moment inexorablement venu, se superposant souvent avec d’autres quêtes dites spirituelles. Mais de quel Graal parlons-nous vraiment ?

La Science, reflet du Savoir à un moment donné, et non pas procédant de la Connaissance archétypale immanente, récuse la mémoire génétique à plus de 4 générations. Après tout, la Bible ne dit-elle pas : « Moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. »
( Exode 20:5-6). La rédemption de la dette du destin semblerait-elle alors possible ?

Pourtant, pour les personnes concernées, le chemin de vie passera un jour par le retour à soi et à « Dieu » comme vanté dans les religions : conversion, téchouva, métanoïa, etc. Et parfois aussi par le schéma d’individuation cher à Carl G JUNG pour les initié(e)s. Car tout ceci reflète souvent un parcours psychologique face à son inconscient et, ô surprise, son ADN à découvrir également. L’Intime (i majuscule) davantage caché et tabou que l’intimité elle-même. Mais en général seul un tiers des personnes se sent concernées par une telle prise de conscience et discipline ; et parfois obligé de le faire pour s’en sortir. Seuls environ 10% verront et vivront leur Terre promise en transformant leur Adamah (Terre intérieure) d’ombre en lumière.

Rappelons que les initiales de l’ADN sont celles de ADONAÏ (valeur 26), le dieu d’Israël. Donc Dieu, le mystère de la Vie, domine l’Inconscient. La Bible d’ailleurs est d’abord le Livre des Générations. Il faudra une vie d’attention et d’étude pour les plus doués afin de pouvoir le (re)connaître, et être enfin soi-même. Jadis, on enseignait qu’être « saint » consistait â se libérer de son inconscient.

C’était le point fort de la pensée grecque dans le monde ancien (Le mythe de la Caverne de Platon, le Nécromanteion, temple-labyrinthe initiatique dans les Enfers pour affronter l’âme des morts (1), etc.

Après CG JUNG, en raccourci, sur la puissance de l’inconscient que la pensée dominante, culturellement et médicalement correcte, fuit et refoule, citons à titre d’exemple contemporain le discours d’Alejandro JODOROWSKY (la psychomagie), le dernier film de Stanley KUBRICK, Eyes wide shut en 1999, le plus récent Mal de pierres de Nicole GARCIA (2016), alertant sur la puissance de la mâyâ, l’illusion, etc.

Voici le palimpseste, la trame de la Route du Code. Dans celle de Féeric, les Lieux magiques, le Conte et la Loi y font bon ménage à leur place respective. Des mémoires (très) anciennes, plus dignes d’étude que la croyance en de pseudo-réincarnations sauf exceptions, comme je l’ai constaté, peuvent agir dans nos vies, comme autant de schémas répétitifs fréquentiels, de secrets de famille, selon notre bagage génétique personnel. Nous touchons là enfin la réalité de notre destin. Quoi de plus important ?

Grâce aux tests ADN dignes de ce nom, nous pouvons désormais connaître :

– notre Racine d’origine (ADN-Y paternel et ADN-mt maternel) : l’Haplogroupe de la Préhistoire (en général de 10000 à 40000 ans).
– le Peuple d’origine dans l’Antiquité (-1000 av JC + 1000 ans ap JC),
– le Pays d’origine au Moyen Age (11° – 13° siècles).

Et avoir accès à une base de données mondiales permettant de mieux comprendre le parcours de nos ancêtres, grâce à nos (très) lointains cousins éparpillés dans le monde et dans la trame du temps. Parfois, notre ADN s’est croisé voici 4-24 générations. L’arbre génétique complète enfin l’arbre généalogique.

C’est ce que nous avons fait avec le laboratoire suisse IGENEA (www.igenea.com), adossé à FamilyTreeDNA (USA). Pour une étude fouillée en 2021, la fourchette varie entre 500 et 1300 €, qu’on se le dise. Mais là on en a plus pour son argent. Vous allez comprendre. Et pour être plus suisse que les Suisses, une fois votre compte ouvert chez FTDNA, vous pourrez commander en direct les mises à jour dont vous avez besoin à un prix bien inférieur (en $).

Ensuite, vous découvrirez le résultat personnel chez MyHeritage, mais pour un prix bien inférieur (de fait, un rapport de 1 à 10). Mais le résultat n’est pas le même.

ADN autosomal : Carte des anciennes origines européennes de notre ADN en % :
en marron 45% d’agriculteurs – en rouge 45% de cueilleurs-chasseurs (Préhistoire) – © Family Tree DNA

0. Tests autosomiques : pas encore exploités

« Portant sur les chromosomes 1 à 22 et X. Les autosomes (chromosomes 1 à 22) sont hérités des deux parents et de tous les ancêtres récents. Le chromosome X suit un modèle d’héritage particulier. Les estimations d’ethnicité sont souvent incluses dans ce type de test. «  (Wikipédia)

1. ANALYSE ADN-Y paternel d’Eric LE NOUVEL, contenant celui de Jean LE NOUVEL (1925 – 2011)

ADN-Y examine le chromosome Y, hérité de père en fils, et ne peut donc être utilisé que par les hommes pour explorer leur ligne paternelle directe.

igenea 1 copie


Haplogroupe : R1a1a1 / R-M198 – R-M417 (Préhistoire)
Peuple d’origine : Slaves (Antiquité)
Région d’origine : Europe Centrale (Moyen Age)

Re : Haplogroupe : R1a1a1 (au départ en 2011)

« R est apparu il y a 27000 ans en Asie.
R1 est apparu durant la dernière ère glaciaire il y a environ 18500 ans dans le sud-ouest de l’Asie.
Son sous-groupe R1a serait né dans la steppe eurasienne (*).
Il est aujourd’hui principalement observé en Europe centrale et de l’Est, surtout en Ukraine, en Pologne et en République tchèque, et dans l’ouest et le centre de l’Asie.

Mapa de R1a 1


En Scandinavie, c’est c’est l’un des haplogroupes les plus courants, avec R1a et R1b, et il est particulièrement fréquent en Norvège.
On retrouve aussi R1a en moindres proportions dans toutes les contrées où les Vikings se sont établis lors des invasions du 9° au 11° siècle.
En Asie centrale et en Inde, il représente 20% des lignées paternelles.
Son sous-groupe R1b serait né aussi dans le sud-ouest de l’Asie.
Il est aujourd’hui très fréquent en Europe de l’Ouest sous sa forme R1b1b2.
Quant à R2, on le trouve en Asie, spécialement dans le sous-continent indien et en Asie centrale. »

cf. Généalogie, retrouver ses ancêtres par l’ADN par Guillaume de MORANT, Ed. Autrement, 2009.

1280px Урочище Утиная гора 3 panoramio

Steppe russe

(*) « La steppe eurasienne forme une large bande continue depuis le delta du Danube et la côte nord de la mer Noire en Europe, jusqu’à la Mongolie et l’Altaï en Asie, où après une certaine discontinuité créée par les forêts et les alpages des montagnes de l’Altaï et des monts Saïan, elle se poursuit en Extrême-Orient en Mongolie et au nord de la Chine. » (Wikipédia)

Si nous considérons seulement la steppe eurasienne occidentale : entre l’Oural et la mer Caspienne ?

Migrations

Carte des Migrations de l’Haplogroupe R –  © IGENEA

Re : Haplogroupes R-M198 – R-M417

En 2020, nous avons eu une mise à jour d’IGENEA nous donnant les nouveaux codes de l’Haplogroupe R-M198 : 10000 ans – Asie centrale, sous-continent Indien, Europe de l’Est et du Nord – et le sous-groupe R-M417.
« L’haplogroupe R est originaire d’Asie centrale. Leurs descendants sont présents dans une moindre mesure en Asie centrale, Asie du Sud et l’Europe. » (IGENEA)

NB : Asie centrale (cf. http://www.cairn.info) :
« On s’en tient à un territoire vaste et massif comprenant aujourd’hui les cinq Républiques de l’Asie centrale ex-soviétique (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan), le Xinjiang (ou Sin-kiang) de Chine et le nord de l’Afghanistan. »

1280px Horses in Kazakhstan

Chevaux du Kazakhstan

R-M417

« Ce groupe a plus de 10.000 ans et est apparu dans les steppes des prairies d’Europe dans l’Ukraine et la Russie actuelles. D’ici quelques personnes ont migré en direction de l’est vers l’Inde et le Kazakhstan.

Leurs descendants étaient responsables de l’extension des langues indo-germaniques qui représentent la plus grande famille linguistique du monde. Le Français, l’Anglais, l’Allemand, le Russe, l’Espagnol, et plusieurs langues slaves lui appartiennent ainsi que l’Hindi et le Bengali. Dans toutes ces langues, on retrouve des mots semblables, ce qui signifie une origine commune. Surtout les mots concernant les plantes, les animaux, les outils et les armes, qui sont utilisés chaque jour sont pareils.

Aujourd’hui plus de 40% des hommes qui habitant de la Tchéquie, en passant par les steppes de Sibérie, jusqu’en Asie centrale appartiennent à cet haplogroupe. En Inde, 35% des personnes parlant l’Hindi lui appartiennent. » (IGENEA)

Migrations2

  © IGENEA

Nous utilisons ensuite la grille de lecture archétypale de la numérologie ramenée sur la guématrie hébraïque, permettant d’expliciter un tant soit peu les schémas fréquentiels chers à l’analyse transgénérationnelle.

R-M198

198 : Netsahim, victoires.
R-M198 : 9 + 4 + 198 = 211 : Guibor, héros, homme courageux.
Et maintenant R (Resch) + M (Mem) + 198 : 240 + 198 = 438 : Beith YHVH, Maison de Dieu – Kohen Hamashiah, prêtre oint, prêtre messie.

Ishenbek surveys the rolling expanse of the high steppe. 3968890120

Steppe du Kirghizistan

R-M417

417 : Idromentsia, hydromancie = origine chamane asiatique ? J’avais déjà découvert avec l’Afrique que j’avais un lien avec ce don.
Nissouïn, mariage = ceux qui portent cet ADN ne peuvent se marier avec n’importe qui. 
Ou ils pourront le retrouver dans la loi des engendrements.

R-M417 : 9 + 4 + 417 = 430 : 
Avraham Yaâqov, Abraham et Jacob : le plan des Patriarches – Ah veahoth, frère et soeur : tribu à découvrir – Hayim hadashim, nouvelles vies : clin d’oeil au nom LE NOUVEL ? – Kol Mitsraïm, toute l’Egypte : la connaissance occulte – Tsadik Yessod olam, le juste fondement du monde : responsabilité morale et spirituelle dans le collectif – Rouah Guevourah, esprit héroïque.

1920px Prague panorama

Panorama de Prague

Nous pouvons encore aller plus loin pour croiser les interprétations :

R devient Resch ר, valeur 200 – M devient Mem מ, valeur 40.
 Et R + M : 200 + 40 : 240 : El ahér, Dieu autre – Lodar, gladiateur : guerrier – Âmaleq, symbole de l’ennemi d’Israël : issu des forces du Grand Mélange, Nazi (en final) – Rouah YHVH, esprit de Dieu.

Et maintenant R (Resch) + M (Mem) + 417 : 240 + 417 = 657 : 
Athanour, Athanor (cf. Tsérof-Tsarfat, la France) : don alchimique – Séfer vaYiqra, le Livre du Lévitique : responsabilité morale et spirituelle, éventuellement sacerdotale.

Tout ceci est bien sûr subjectivement orienté, mais nous roulons d’abord pour notre paroisse, quitte à tenter de décrypter les couches de notre inconscient.

1024px Prague sunrise 8099151633

                                                                                                        Pont Charles (Prague)

En première conclusion, nous pouvons parler ici de faisceaux de correspondances.
 La guématrie de Jean LE NOUVEL le confirme comme véritable archétype récurrent :

Jean + LE NOUVEL : 12 + 34 = 46 : Lévi : lignée sacerdotale, sens du sacré.
Car décédé le 3/5/11 à la Paracha Kedochim (Saint) – (Lévitique) : « Soyez saints, Je suis saint. Moi, l’Eternel votre Dieu.»

Plougrescant

Gouffre de L’Enfer, Plougrescant (22)

Dans ce palimpseste tout est relatif : voir la longue liste des Jean LE NOUVEL petits paysans bretons des Côtes-d’Armor (22) depuis des générations sur www.geneanet.org, qui n’ont pas pas tous, loin s’en faut, ce même programme. D’autant plus que le prénom Jean fut utilisé dans ces familles pendant des siècles.

Jean LE NOUVEL était le fils de Jean François LE NOUVEL (1889-1970) et de Marie Angélique BOSCHER (1891-1968), paysans de La Harmoye (22). Mais, un jour, le CODE, une étincelle non fortuite se manifeste dans la roue des vies. Certaines se rassemblent. Telles celles de Jean LE NOUVEL et de Micheline ROUHAUD, comme nous allons le voir par la suite.

Famille2 1

 Jean et Eric, USA, 1957

Pourquoi certaines photos de Jean LE NOUVEL, jeune breton, ressemblent curieusement à certaines de Serge GAINSBOURG, jeune, d’origine russe ashkénaze – l’idole, le mot est faible, de notre frère aîné Jean-Gabriel –  et dont la première épouse, Lise LEVITSKY, aussi d’origine russe, vit encore dans un village proche de La Harmoye (22) ? Maintenant, nous pouvons supposer pourquoi.

images 1

images

Et comme les poupées également russes, les codes s’emboîtent les uns dans les autres…La Route du Code pour les intéressés.
L’Inconscient, lui, sait. Il a d’ailleurs toujours su !

 Le début de ma Quête…© Family Tree DNA

En Octobre 1974, je devançais l’appel pour faire mon service militaire dans les FFA à Landau (près de Karlruhe) et à Trèves, comme Chiffreur en charge des codes secrets.

R-M198 et leurs variantes

Banque de données : environ 12500 tests ventilés par pays comme suit approximativement :

Pologne (13%) – Russie (12%) – Allemagne (9%) – Suède (6,50 %) – Angleterre (6%) – Norvège (5%) – Ecosse (4%) – Ukraine (4%) – USA (3%) – Inde, Tchéquie, Finlande, Irlande, UK (2% chacun), etc.

Ventilation par noms : JOHNSON et SMITH (- de 3% chacun), MARTIN, ANDERSON, MILLER, THOMSON, ROGERS, CRUMP, WILSON, WILLIAMS, FISHER, WHITE, CARPENTER, CLARK, HARRIS, JENSEN, TURNER, PIKE, THOMAS (de 2 à 1%), etc.

1280px Storfjorden autumn 2009 09 1

Storfjord, Norvège

R-M417 et leurs variantes

Pologne (13%) – Russie (12%) – Allemagne (8%) – Suède (6,50 %) – Angleterre (6%) – Norvège (5%) – Ecosse (4%) – Ukraine (4%) – USA (4%) – Finlande, Tchéquie, Irlande, (2% chacun), etc.

Ventilation par noms : JACKSON, WILSON, SINGH, BAIRD, BANKS (20% chacun).

1280px Kazan church

Karan, Tatarstan : Temple de toutes les religions. NB : cela me parle…

Haplogroupes d’origine – Matches ADN-Y

– 25 Markers – 21 matches (distance 1-2) : RM198 en majorité.
Les territoires sont signifiants, en particulier la Russie : Tatarstan (Kazan – Volga) : Malaya Turma (nous retrouvons ici la trace possible de la migration de l’Haplogroupe R). Herzégovine, Hongrie.
– 12 Markers – 217 matches : RM198 en majorité.

1024px Old Jewish Cemetery copie

Cimetière juif de Prague

Origines ancestrales juives (Moyen Age – Antiquité ?)

Re : «  Haplogroupe 1a : les Juifs ashkénazes sont plus étroitement liés aux autres groupes juifs et aux Juifs du Moyen-Orient qu’aux populations parmi lesquelles ils vivaient en Europe. Cependant, 11,5 % des Ashkénazes de sexe masculin appartenaient à l’haplogroupe R1a, l’haplogroupe chromosomique Y dominant en Europe de l’Est, suggérant un flux génétique possible. » (Wikipédia)Mapa de R1a 1

+ Marker 12 exact : trace ashkénaze-lévite en Lithuanie (0,3%).

+ Distance génétique -1 :
– Ashkénaze-lévite en Géorgie (1%) et en Lithuanie (0,9%)
– Ashkénaze en Allemagne (0,4%), en Pologne (1,3%), en Russie (1,6%), en Lithuanie (0,9%),
et en Ukraine (0,9%).

822px The Prague astronomical clock Prague orloj fragment. Prague Czech Republic Western Europe

Horloge astronomique (Prague)

Cartes de correspondance

Y – DNA 25 Marker : 6 correspondances en Europe de l’Est et Russie.
Y – DNA 12 Marker : 52 correspondances exactes un peu partout (Europe, USA, Asie centrale, Arabie, etc.)

1° Conclusion

Nous sommes ainsi en final loin d’être contingenté à la Bretagne et au monde anglo-saxon (et hors USA !), contrairement à que nous présentera MyHeritage par la suite. Là, il y a un véritable équilibrage sur beaucoup de zones géographiques.

igenea2 copie

Haplogroupe : H / H1q2 (Préhistoire)
Peuple d’origine : Celtes (Antiquité)
Région d’origine : Europe Centrale (Moyen Age)

1280px Celtic expansion in Europe.svg

 

Capture décran 2021 05 11 à 09.04.53

2. MON ANALYSE mt – DNA maternelle incluant Micheline LE NOUVEL, née ROUHAUD (1932 – 2009)

L’ADNmt s’intéresse aux mitochondries, qui sont héritées de mère en enfant et peuvent donc être utilisées pour explorer la lignée maternelle directe de la mère (matrilignage).

La mitochondrie comprend 3 zones structurelles : HVR1, HVR2 et la région d’encodage (CR).

Re : Haplogroupe H (au départ en 2011)

« Il y a environ 15.000 à 20.000 ans, les températures très basses et le climat sec rendirent la survie dans l’hémisphère nord quasi impossible. La plus grande partie de l’eau de source se retrouvait sous forme de blocs de glace et le pays ne produisait plus de nourriture. Les anciens Européens mirent leur espoir de survie dans des terres plus chaudes de la Méditerranée.

La densité de population s’était fortement réduite pendant la période glaciaire. Les conditions de vie très dures ont provoqué un taux de mortalité élevé ce qui réduisit la diversité des haplogroupes en Europe. Quand les masses de glace, il y a environ 12.000 ans commencèrent à reculer, les Européens recommencèrent à coloniser de grandes parties de l’Europe occidentale. Etant donné que la lignée d’ancêtres du côté maternel dans ces groupes était l’haplogroupe H, et que ces peuples s’accroissaient très vite, aujourd’hui encore presque 40% des Européens portent ce génome.

En Italie on retrouve cet haplogroupe à 60%, en Ecosse, à 40% et plus on va vers l’est, moins on en trouve. Ceci reflète la migration de cette lignée d’ancêtres. En Turquie 25% de la population a l’haplogroupe H, alors qu’en Arabie saoudite ou en Algérie, ils ne sont que 15%. » (IGENEA)

Migrations mt

 

Carte des Migrations de l’Haplogroupe H – © IGENEA

Re : Haplogroupe H1q2


En 2020, nous avons eu une mise à jour de Family Tree DNA nous donnant le nouveau code de l’Haplogroupe H1q2.

Nous utilisons à nouveau la grille de lecture archétypale de la numérologie ramenée sur la guématrie hébraïque, avec les précautions d’usage déjà mentionnées, ce qui nous donne :
– H = 8 : Agad, faisceau
– H1q2 = 19 : Goï, nation, goy – Havah, Eve (mère des vivants).

Tout ceci va prendre sens par la suite, comme révélateur de notre tribulation intime et collective.

Famille2 2
Hélène.BERR copie

                                                                                                                                                Micheline, 16 ans

Micheline ROUHAUD, fille aînée d’un ouvrier automobile de Nantes (44) et d’une assistante maternelle de L’Eguille (17), était « purement française » de l’entre-deux guerres, sauf qu’elle avait sur son visage de façon imperceptible l’aura typique des femmes juives ashkénazes, que l’on retrouve par exemple chez Hélène BERR dans l’expression de la féminité de cette époque. Elle, et pas ses frères, de par sa combinaison ADN unique.

E.P.Baume

Emilie Paulette BAUME (1895-1969)

Et pour cause, elle avait deux grands-mères, maternelle et paternelle, crypto-juives – Emilie Paulette BAUME, d’origine ashkénaze polonaise, et Jeanne ROUFFIE, d’origine séfarade italienne. Il s’agit là de secret de famille refoulé dans les deux branches, de « juifs invisibles », reproduisant cette mémoire de génération en génération de façon cachée, et non pas de marranes.

Jeanne.Rouffie

Jeanne ROUFFIE

Notre mère ne le savait pas vraiment, tout en le pressentant, car elle était médium, pour de multiples raisons. J’avais interrogé le frère d’Emilie Paulette BAUME, Edmond Robert, qui m’avait certifié que leur famille d’origine aux 18°-19° siècles était des juifs polonais émigrés. Micheline le niait en déclarant « BAUME est un nom d’origine suisse », neutralité oblige. Mais, la guerre était passée par là.

Tout ceci pour dire que ce petit arbre généalogique cache de fait une nombreuse forêt ancestrale de la même veine, comme vous allez le découvrir. Un véritable faisceau fréquentiel goy et non-goy (sic).

© http://www.jewishgen.org

Par exemple, la seule trace de BAUME que je découvris dans les sites généalogiques juifs fut :
Marie STEINER, née BAUME le 12/02/1897, origine : Prague ? – Ghetto de LODZ (Pologne) à Cranach Strasse 5, Appt 18 – profession : Couturière. A un moment venu, quand on cherche, on trouve. Curieusement, j’avais toujours su que nous avions un rapport inconnu avec cette ville-là.

Pourtant, je n’oublie pas qu’en entrant au Camp d’Auschwitz sous la neige le jour pile de mes 50 ans (18/12/2006), je croisais la vision d’une Esther devant le fameux wagon-témoin de la Judenramp.

Entrons maintenant dans la partie immergée de l’iceberg…

1024px Celtic knot insquare 39crossings red on black.svg

Matches ADN-mt : HVR1 – HVR2 – CR

HVR1 : 25000 matches – à exploiter.

HVR2 : 414 matches – à exploiter.

CR : 13 matches, dont :
– 4 à distance génétique 0, (*)
– 10 à distance génétique 1-3.
 Le tout premier de la liste, Philippe GOLDSTEIN, interpelle :
– né en décembre 1878 à Falticeni (Roumanie),
– fils de Rose Lee SCHWARTZ, née en Septembre 1899 à Tesza-Ujlack (Hongrie).

dsc0219 copie 2

Haplogroupes d’origine – Origines ancestrales (Moyen Age – Antiquité ?)
Matches ADN-mt

– Algérie : Ashkénaze et séfarade (10,9 %)
– Azarbaïdjan : Mizrahi (8%)
– Biélorussie : Ashkénaze (5%)
– Bulgarie : Sépharade (5,8%)
– France : Ashkénaze (7%)
– Géorgie : Mizrahi (4,5%)
– Allemagne : Ashkénaze (1,5%)
– Hongrie : Ashkénaze (5,8%)
– Inde : Mizrahi (1,3%)
– Iran : Mizrahi (4,1%)
– Iraq : Mizrahi (2,8%)
– Israël : Ashkénaze (1%)
– Lettonie : Ashkénaze (5%)
– Libye : Sépharade (4,5%)
– Lithuanie : Ashkénaze (4,1%)
– Maroc : Sépharade (12,1%)
– Hollande : Ashkénaze (5%)
– Pologne : Ashkénaze (3%)
– Portugal : Ashkénaze (1%)
– Roumanie : Ashkénaze (6,1%)
– Russie : Ashkénaze (4,5%)
– Arabie Séoudite : Sépharade (0,2%)
– Tunisie : Sépharade (NC)
– Turquie : Sépharade (5,5%)
– Ukraine : Ashkénaze (5%)
– Ouzbékistan : Mizrahi (NC)

Cartes des Matches

ADN-mt HVR1 : 6267 matches à exploiter.
ADN-mt HVR2 : 104 matches à exploiter.
ADN-mt Séquence totale : 6 matches à exploiter. (*) que l’on retrouve en partie ici.

papamaman villeavray

 

Jean & Micheline LE NOUVEL, Ville d’Avray (92), Juin 1990, dans cette partie de la Maison de COROT
devenue chemin communal depuis 1986, le Mail Alphonse LEMERRE

2° Conclusion

Selon la tradition biblique (Caïn, Job…) et chinoise (Tao), un destin humain se joue sur sept générations, voire plus. Qui pourra dire l’influence de nos origines préhistoriques, antiques et médiévales dans nos comportements ? Sauf, l’intime conviction de notre destin complexe, charnière des espaces-temps.

Ces sagesses-là n’essayent-elles pas de nous dire l’indicible ? Depuis l’origine des origines circule un fil invisible, comme un réseau internet de l’âme, dépassant les générations et les époques de l’histoire. Tout simplement, l’instinct, la force de vie souterraine de nos ancêtres.

En d’autres termes, l’amour fusionnel entre Jean et Micheline aurait-il été différent si l’âme bretonne n’avait en fait rejoint l’âme celte ? Personne n’explique l’alchimie secrète de l’amour, ni la logique des engendrements. Mais la question renvoie au mystère de l’Intime, et à celui de la vie.

Symboliquement, Brocéliande, haut-lieu celtique, comme Avalon de la geste arthurienne, est aussi le jardin de l’âme où résident Merlin et Viviane. Dans notre histoire, on pourrait dire, que, conformément à la légende, Viviane cachait Merlin, qui lui faisait miroir, et réciproquement. Quel pouvoir ou Code avait-elle tiré de lui ? Est-ce ainsi que vivent les âmes-soeurs ?

Poster Merlin et Viviane

Les ancêtres de Jean le breton étaient slaves, et ceux de Micheline la royannaise, celtes ! Et qui plus est en Europe Centrale au Moyen Age. Et cette racine juive inopinée : curieusement avant son mariage, Jean avait contracté un phimosis qui l’avait amené à se faire circoncire. Détail signifiant du destin de l’alliance et de ses engendrements à venir avec la personne adéquate.

Encore une fois, l’Inconscient savait. Un train peut en cacher un autre : le moment venu, penchez-vous à la fenêtre de l’ADN ; vous risquez d’être surpris…

Le choix de Tudor BANUS, grand artiste roumain, choisi pour illustrer mon projet Féeric, les lieux magiques, était-il si innocent que cela pour transmettre ? Que nenni…Ses parents faisaient partie de l’intelligentsia roumaine, tous deux d’origine celtes et ashkénazes. Le prénom son père,  Galati – sa mère, Maria BANUS, cèlèbre poétesse.

Rappelons que l’un des pères d’Astérix le Gaulois est René GOSCINNY, « issu d’une famille juive, ashkénaze originaire de Pologne et d’Ukraine (gościnny signifie « hospitalier » en polonais). » (Wikipédia). La 13° tribu cachée d’Israël semble avoir un fort contingent celto-hébraïque dans son sein ; plus que l’arbre connu des Khazars cachant une bien plus vaste forêt (cf. le célèbre livre Les Juifs de Roger PEYREFITTE, Flammarion, 1965).

Maintenant, je sais que mes dons médiumniques et chamaniques provient de mes lignées parentales, celto-hébraïco-asiatiques. Celui de la Kabbale, on comprend d’où il vient. La Merkabah (Char Céleste) a bon dos dans cette histoire, le Hachmal (Feu électrique de l’Influx) provenant tout autant de l’intérieur que de l’en-haut.

1024px JPF Old City From Mount Scopus 1

Vue de la vallée du Cédron ou de Josaphat depuis le mont Scopus, Jérusalem 

Dans la lignée de la conception kabbalistique du Rassemblement des étincelles (Qibouts Nitsotsot) d’Isaac LOURIA, les parcelles d’ADN se mélangent à chaque génération pour un résultat singulier. Jean et Micheline LE NOUVEL eurent quatre enfants : Jean-Gabriel, Eric, Bernadette et Thierry. Les deux premiers rencontrèrent par hasard un jour l’iconoclaste Benny LEVY, juste avant qu’il parte vivre en Israël. En nous voyant, il dit avec son humour : « vous au moins, vous n’êtes pas déguisés en juifs ! » Et que dire de cette énergie des Patriarches nous accompagnant à notre voyage à Safed (Galilée) en 1990 ?

La Néchama le sait, un juif peut ressusciter à un moment donné, au nom de Haya, la Force de Vie. Et la loi de l’ADN l’emporter sur la religion et les oripeaux culturels. Aussi, la vision du Prophète EZECHIEL de la Vallée des ossements desséchés (Ez. 37, 1-14, etc.) prend là une autre saveur. Le Jugement de Josaphat, le temps messianique individuel, s’inscrit dans cette génération, ce monde-ci, non plus dans le monde à venir.

N’en déplaise aux Rabbins, on peut être kadoch sans être cacher, sans déguisement, sauf celui de Pourim, quand les masques tombent…la présence-absence de l’identité jamais figée.

Enfin, en ce qui concerne la question troublante des origines mongoles hypothétiques des Bigoudens, nous préférons boucler la boucle d’une pirouette, celle de l’Haplogroupe de départ : R1, etc. Voir à ce sujet : Le mystère Bigouden et Les yeux bridés bigoudens.

1024px Celtic knot insquare green transparentbg.svg

BREIZH-BERESHIT, le pays du Commencement, et non plus de la fin des Terres (Finistère). L’oméga est devenu alfa, etc.

Désormais, mon esprit vole au-delà de la Forêt Noire et de Prague, vers la Volga, les Coupoles de rêve du Tatarstan, la Steppe eurasienne, l’Asie Centrale, l’Inde… Toujours plus vers l’Est. Le Secret de l’Origine. Tout reste à découvrir.

512px labyrinth in heart full svg

« Tu ne t’appartiens plus et rien n’est à toi.
Tu es à tes ancêtres, à tes descendants
qui d’horizons opposés se pressent en toi.
Ta vie n’est que l’écho de leur pas. » 

Sibylles, la route de l’Hadès de Margherita GUIDACCI (Arfuyen)

(Photos paysages : Wikipédia)

 ——————————————————————————————————————————————————————————————————————

B. QUID DU TEST MY HERITAGE (ISRAËL) ?

MyHeritage copie

 © MyHeritage

J’ai voulu faire le test en comparaison avec MyHeritage, et là il n’y a pas photo, ce n’est pas du tout ni la même approche, ni le même résultat que le précédent. Par contre, leur concept est très bien packagé, avec un site performant offrant une véritable boîte à outils et à formations de tous ordres.

Attention, c’est le résultat d’un test ADN-au (autosomal) seul, et non pas d’un test d’analyse ADN-Y, ADN-mt et ADN-au comme le précédent ! Mon test complet chez FTDNA m’a offert logiquement un champ d’investigation bien plus large. Vous pouvez en juger par vous-même.

Il faut le dire plus clairement, car pas assez expliqué, dans un sujet beaucoup trop complexe pour la majorité des gens.

Leurs résultats sont notoirement limités par leurs base de données existantes, sauf en en France et en Europe, et en généalogie (arbres et documents historiques), pouvant nous donner une image tronquée et trompeuse de notre propre ADN, au niveau des origines ethniques.

J’ai recommandé ce test à plusieurs personnes, et nous en sommes tous arrivés à la même conclusion : la part de l’origine anglaise est trop exagérée par rapport aux autres ! Michel SARDOU lui-même vient de faire écho de sa déconvenue à ce sujet. Le sujet mérite donc d’être mis sur la table, car parfois des résultats « génétiquement corrects » frisent le ridicule sans explication détaillée en bonne et due forme.

D’où un risque de rester sur sa faim, en cas d’attente exigeante et pointue, malgré une bonne entrée en matière.

Leur rapport qualité / prix est imbattable (même s’il augmente au fil du temps) pour un bon début : 79 € (+ 9 € de port) ou même 60 € lors des promotions régulières. Livraison gratuite pour une commande de 2 kits (2021).

Après se rajoutent des abonnements mensuels (11, 58 € / m la première année, 19, 58 € / m par la suite). Une démarche marketing pointue de vulgarisation par un ambitieux business model international.

Au hit-parade de la levée des secrets de famille de filiation, le coeur de cible inavoué qui court les rues, le test autosomal et l’ingénierie de la firme israélienne l’emportent largement.

 DSC0073

Voici d’abord mon profil, 7 origines ethniques :

Europe : 97,9%

Europe du Nord et de l’Ouest : 74,6%



Anglais : 61,4% – Ouest et nord-européen : 8,4% – Breton, irlandais, écossais et gallois : 3,7% – Finlandais : 1,1%.



Europe du Sud – Ibère : 21,6%.
Europe de l’Est : 1,7%

Asie de l’Ouest : 2,1%


Cela offre une projection parfois floue dans de larges zones géographiques.

Ensuite, en Juin 2021, 973 correspondances ADN trouvées, avec le tri : ADN partagé, Segments partagés, Segment le plus long.


J’ai retrouvé en premier match ma cousine M., avec un ADN partagé à 12% avec 25 segments – j’en suis ravi, nous parlons de la même chose, mais après quelques miettes en l’Irlande et en Finlande, je suis resté en attente. Car, vous l’avez compris, tout ceci ne reflète qu’en surface ce qui m’anime.

Cependant, leur moteur de recherche détaillé, notamment dans les correspondances ADN, pourra vous donner satisfaction sur les liens de parenté à différents niveaux avec des individus partout dans le monde, et permettre la mise en relation. Je regrette ici l’absence de ventilation statistique par pays.

P1020894

J’ai contacté MyHeritage qui m’a parlé de méthode et de calculateur différents, mais nullement des points saillants évoqués. Si vous vous armez de patience, de par la stratégie d’acquisitions actives de cette Société, un jour, vous aurez plus de grain à moudre.

NB : MyHeritage a acquis 90% du capital de Filae en août 2021, et après quelques péripéties Geneanet a rejoint Ancestry, le N°1 mondial de la généalogie en Septembre 2021.

Néanmoins, les plus, indéniables :

– l’arbre généalogique,
– le moteur de recherche des filtres sur l’arbre, les relations familiales, les pays, les origines ethniques.
– les outils ADN : comparateur de chromosomes, auto clusters, etc, etc.

En attendant, ils occupent la galerie avec leur système de colorisation, animations des photos, faites revivre vos ancêtres, etc.

En final, un bon plan à maîtriser et à suivre.

Néanmoins, nous demandons à MyHeritage de cesser d’induire les consommateurs en erreur par défaut quant aux limites non explicitées des résultats proposés. 
Ils ne savent pas vraiment ce qu’ils achètent, et à plus forte raison ce qu’ils n’achètent pas. Trop de non-dit, un comble.
IGENEA est aussi invité à donner son point de vue sur sa partie.
Nous nous engageons à publier leurs réponses.

Merci de votre attention.

 DSC0107

 

REPONSE DE  MyHeritage du 22/7/21

Cher Éric, Merci de nous contacter. Je m’appelle Melany et je serais ravie de vous aider.

Je comprends que vous avez effectué des analyses ADN avec différentes sociétés dont MyHeritage et que vous nous avez fait savoir que vous avez publié un article parlant de votre expérience et de vos résultats.

Merci beaucoup d’avoir utilisé notre service et de nous avoir fait part de l’article, c’est un honneur que vous parliez de notre entreprise et des services que nous fournissons, pour nous, vous êtes un utilisateur très précieux et vous savez que notre équipe est toujours là pour T’aider.

S’il y a autre chose que je peux vous aider, n’hésitez pas à me recontacter.

Je recommande que lorsque vous avez l’occasion de lire notre blog dans lequel nous publions des informations susceptibles de vous intéresser, jetez un œil à cet article sympa : Quelle est la popularité de votre nom ?

Restez en sécurité et en bonne santé et passez une merveilleuse journée!

Bien à vous,
Mélanie
Équipe d’assistance MyHeritage

CONCLUSION GENERALE :

Le moment venu, l’Inconscient sait quel chemin vous faire prendre pour arriver au but caché de vérité. Apprenez donc à dialoguer avec lui, tout autant qu’à scruter vos chromosomes. Les tests ADN y ont toute leur place, tant l’origine et l’identité comptent pour nous. Une question vitale.

Par exemple, le livre Le fils d’Arthur KERMALVEZEN (avec Charlotte ROTMAN), Ed. L’iconoclaste, montre le chemin inexorable pris par son auteur pour retrouver son père géniteur-donneur inconnu.

Pour moi, un test ADN sérieux et valable doit comporter l’analyse complète ADN-Y, ADN-mt, ADN-au, et donner leur traçabilité : haplogroupes d’origine (Préhistoire), les peuples d’origine (Antiquité), et les régions d’origine (Moyen Age).

Quant à nous, la Route du Code va s’étendre à la mise en relation mondiale avec tous nos contacts potentiels à partir de ce site et grâce à son traducteur multilingue.

Youpie ! L’aventure continue…

© Eric LE NOUVEL

P1020045

A voir :

CAPITAL – Guillaume de MORANT (19/6/19) : MyHeritage, 23andMe : les tests ADN en ligne sont-ils fiables ?
DNA-STORY.COM : MyHeritage avis : Les tests ADN sont-ils fiables ?
GENEALOGIE PRATIQUE – Laurent MONPOUET : MyHeritage gratuit ou MyHeritage payant ?
QUE CHOISIR – Cyril BROSSET (21/10/20) : Test ADN, MyHeritage trop léger sur la protection des données personnelles
DNA PASS : Mon avis sur le test ADN de MyHeritage
                    Quel est le meilleur test ADN (You Tube)
FRANCOGENE : ADN ET GENEALOGIE
Jacques P. BEAUGRAND : Chroniques de G/ADN
DNA WEEKLY : MyHeritage/AncestryDNA – Quel test est le meilleur ? [2021]

Enfin pour tous ceux qui ont besoin d’un suivi personnalisé à ce sujet complexe, je reste à leur disposition sur www.codes-chemindevie.com